Les vers intestinaux sont une monnaie courante chez les animaux domestiques comme le chien ou le chat. Que votre animal reste chez vous ou part en promenade, les risques d’attraper des parasites est sûr. Certains d’entre eux se nourrissent du sang du chien et d’autres s’accrochent aux intestins pour faire des dégâts qui peuvent être mortels.

Suivez ce guide pour une meilleure protection de votre chien contre les parasites internes.

La vermifugation, la meilleure solution antiparasitaire

La plupart des chiots sont déjà contaminés par des vers internes à la naissance. Pour les chiens adultes, ils peuvent facilement abriter les œufs dans leurs selles. Un chien a ainsi besoin d’un vermifuge efficace tout au long de sa vie. La première vermifugation doit avoir lieu dans la deuxième semaine après sa naissance. La réussite du traitement nécessite 4 doses de vermifuge avant que l’animal atteigne ses 2 mois.

Il est conseillé de consulter un vétérinaire pour la vermifugation de votre animal. Par ailleurs, il est également possible de se procurer un vermifuge en ligne. Vous découvrirez une large gamme de vermifuges, il doit toutefois être choisi en fonction de son âge, poids, race, et allergies. Pour un chien adulte, programmez une vermifugation régulière avec une reprise de 2 fois par an.

Les symptômes d’une infestation de vers dans l’organisme d’un chien

Les parasites internes envahissent principalement le système digestif de votre chien. Ils passent également dans d’autres organes comme le cœur et les poumons, ses organes vitaux sont moins protéger par les anticorps. Dès que votre chien est infesté par des vers intestinaux, il démontrera plusieurs symptômes. En général, les symptômes suivants sont les plus courants :

  • Des démangeaisons au niveau de l’anus : votre chien essayera de gratter ses fesses contre le sol

  • Une déformation de son apparence physique : l’animal pourrait présenter un ballonnement inexplicable au niveau de son ventre, l’amaigrissement est également possible

  • Une modification de ses habitudes alimentaires : votre animal réclame sans cesse son repas ou il manque d’appétit.

  • Des troubles digestives alarmantes : vomissements, diarrhée sanglante, etc.

  • Troubles respiratoires : toux, suffocation, diminution de l’endurance physique, etc.

  • Des diarrhées qui peuvent s’accompagner de sang provoquées par des déchirures intestinales.

Les recommandations importantes pour prévenir les parasites internes

Même si vous respectez à la lettre le calendrier de vermifugation de votre animal, les vers peuvent revenir à tout moment. Votre chien pourra être de nouveau contaminé dès qu’il jouera en pleine nature ou en présence des selles d’un autre animal infesté. Dès que vous remarquez un symptôme inquiétant chez votre animal, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire au plus tôt. Afin de protéger votre famille contre la contamination des parasites intestinaux, gardez certaines distances avec l’animal également. Évitez de laisser votre enfant de bas âge en compagnie de votre chien. Votre petit pourrait toucher ou même avaler les matières fécales de l’animal. Si votre foyer est majoritairement composé des enfants et des personnes fragiles, vermifugez votre chien tous les 3 mois. Pensez également à désinfecter son milieu le plus souvent possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *